Actualités réforme 2020-2021 : PASS ou L.AS ?

FIN DE LA PACES

 

Suite à la réforme des études de Santé, dès la rentrée universitaire 2020-2021, les futurs bacheliers pourront choisir via ParcourSup entre 2 voies d’accès aux filières MMOPK (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie et Kinésithérapie) :

  • Le PASS (Parcours Spécifique Accès Santé), la voie classique de santé qui remplace l’actuelle PACES composée d’une majeure Santé (bloc santé) et d’une mineure hors Santé (exemple option : biologie, droit, langues….).
  • La L.AS (Licence Accès Santé), il s’agit d’une licence avec une mineure Santé (ex : suivre une licence en biologie, droit, lettres, avec une option « accès santé ») qui correspond aux points forts ou aux autres projets éventuels du lycéen.

L’étudiant devra candidater, en cours d’année, dans une ou plusieurs filières de santé qui l’intéresse(nt) : Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie, Kinésithérapie.

Le numerus clausus disparaît pour un numerus apertus, un quota déterminé par les facultés  qui fixent le nombre d’admissions en 2ème année en fonction des besoins territoriauxL’accès aux études de santé devient donc un examen sous forme de contrôle continu.

Cette réforme permet à l’étudiant de candidater au maximum deux fois dans les études de santé, après une, deux ou trois années de premier cycle. Donc, une inscription en « PASS » dès la 1ère année décompte une première candidature et pour les parcours L.AS, les étudiants pourront présenter leur candidature pour la première fois, selon les universités, à partir de la 1ère, 2ème ou 3ème année d’études.

 

1/ Le PASS : l’actuelle PACES en 2019-2020

Ce PASS constitue une première chance d’accès aux études de santé. À l’issue de l’année universitaire 2020-2021, environ 70% des étudiants admis en filière de santé proviendront du PASS.

En PASS, aucun redoublement n’est possible.

Il s’agit d’une première année de licence (60 ECTS*) composée d’une majeure Santé (48 ECTS), et d’une mineure disciplinaire hors santé (12 ECTS),

Plusieurs cas de figure s’offrent à l’étudiant :

  • S’il valide soit 60 ECTS* en un an (validation de l’année en 1 fois), il peut alors candidater à la filière MMOPK de son choix pour sa deuxième année.
    À l’issue de cette candidature, soit il est accepté en MMOPK, soit il poursuit en deuxième année de licence (celle qu’il aura choisi en option), et pourra à nouveau candidater à l’entrée de MMOPK à l’issue de l’année universitaire suivante.
  • Si l’étudiant ne valide pas sa première année de licence, il ne peut donc pas candidater à nouveau aux filières MMOPK et ne peut plus redoubler. Il doit se ré-orienter via Parcoursup pour choisir une autre formation.

♦ L’organisation du PASS  :

  • La majeure santé (48 ECTS)  : 11 UE de 4 ECTS (Biochimie, Chimie, Biologie Cellulaire, Physique, Histologie/Embryologie, SHS et Santé Publique, Biophysique, Anatomie, Mathématiques, Initiation aux médicaments)  et 1 UE spécifique à la filière choisie de 4 ECTS.
  • La mineure hors santé (12 ECTS)  à choisir parmi des mineures spécifiques proposées par Université.

2/ La L.AS 

Les étudiants en L.AS auront accès à 30% des places en DFG2* de la filière MMOPK choisie.

En choisissant la Licence Accès Santé, l’étudiant suit une première année de licence disciplinaire (60 ECTS) qui correspond le mieux à son projet (droit, chimie, STAPS…) et qui propose une mineure « accès santé » (12 ECTS compris dans les 60 ECTS ou en plus selon la L.AS choisie) pour la ou les filières de Santé qui l’intéresse(nt). Au sein de cette Licence, il suivra donc des enseignements supplémentaires liés à la mineure « accès santé ».

Plusieurs cas de figures s’offrent à l’étudiant :

  • S’il valide soit 60 ECTS* en un an (validation de l’année en 1 fois), il peut alors candidater via une passerelle à la filière MMOPK de son choix pour sa deuxième année.
    Si le dossier n’est pas accepté en MMOPK, il poursuit “classiquement” sa deuxième année de licence majeure et peut re-tenter, l’année suivante, la candidature en MMOPK.
  • Si l’étudiant ne valide pas sa licence, il peut redoubler son année ou se ré-orienter via Parcoursup, mais il ne peut pas candidater à nouveau aux filières MMOPK.

♦ L’organisation en L.AS  :

  • 1 majeure disciplinaire = 1 licence disciplinaire  (60 ECTS)  
  • 1 mineure « accès santé »  (12 ECTS compris dans les 60 ECTS ou en plus selon la L.AS choisie)

Quelques spécificités selon les Universités de Paris – IDF:

♦ Paris 5 Descartes et Paris 7 Diderot fusionnent pour s’appeler Université de Paris avec 2 sites d’enseignement : site Saint Germain des Près et site Villemin.

♦ Paris 6 Sorbonne : pour les étudiants inscrits en L.AS, la candidature pour un accès dans les études de santé ne sera possible qu’à partir de la 2e année de la L.AS.

♦ Paris 12 UPEC ne propose pas d’appellation PASS et uniquement la Licence Santé qui remplace la PACES. Vous la trouverez sur Parcoursup sous le nom de Licence Sciences pour la Santé option Santé.

♦ Paris 13 Bobigny n’appliquera pas la réforme des études de santé à la rentrée 2020 et restera sur le régime de la PACES avec un concours.

* ECTS: Chaque Unité d’Enseignement (UE) validée en fin de semestre permet l’attribution de crédits ECTS (European Credits Transfer System). Un semestre pédagogique correspond à 30 ECTS.

* DFG2 : Diplôme de Formation Générale 2

 

Le CPCM s’adapte à la réforme des études de Santé

Depuis 1986, nous sommes spécialisés dans l’accompagnement des étudiants inscrits aux concours de Santé. Très éloignée du précepte des prépas dites « usines », CPCM, Centre Préparatoire aux Carrières Médicales, est la seule prépa médecine à pouvoir offrir à ses élèves un accompagnement à effectif réduit.

Nos classes sont composées au maximum de 20 étudiants.

Notre engagement et l’excellence de notre équipe pédagogique expliquent notre taux de réussite élevé. Notre vocation, vous mener à la réussite… dans un climat studieux et convivial. Notre ADN, excellence, rigueur et expérience au service de votre réussite.

Les formules adaptées du CPCM

En terminale : la P-1 Digitale (de décembre à août) pour anticiper chez vous et à votre rythme, le programme et la méthode de travail de la 1ère année des études de santé.

L’année de césure : le PASS 0, l’année de transition idéale pour arriver en PASS avec un temps d’avance et augmenter très significativement ses chances de réussite.

♦ Avant la rentrée universitaire :

  • Le stage de mise à niveau pour acquérir en profondeur les bases et prendre conscience des exigences attendues en PASS.
  • Le stage de pré-rentrée pour anticiper le programme et réussir la transition entre le lycée et l’Université pour être à 120% le 1er jour de la rentrée à l’Université.

♦ Pendant la 1ère année des études de Santé : la préparation continue annuelle pour perfectionner ses connaissances et son potentiel pour intégrer la filière MMOPK, avec un encadrement personnalisé.