année 2020-2021
Paris 6 Sorbonne

91 et 105 Bd de l’Hôpital 75013 Paris

Particularités des matères

CHIMIE :  Matière à coefficient important. 13 -17 QCM au concours. Beaucoup plus de réflexion que de par cœur. La partie chimie organique est la plus ardue, mais reste tout à fait accessible avec une bonne méthodologie et un travail régulier et soutenu. La partie chimie générale nécessite beaucoup de calculs (sans calculatrice) donc peut s’avérer plus longue. 

BIOCHIMIE – BIOLOGIE MOLÉCULAIRE :  L’épreuve n’est pas difficile. Le cours n’est pas très volumineux mais sa connaissance doit être précise et rigoureuse. Un entraînement régulier est indispensable.

BIOLOGIE – HISTOLOGIE – EMBRYOLOGIE :  La biologie est difficile car différents enseignants à la faculté traitent le programme. L’épreuve est sous forme de QCM mais en réalité ce sont des exercices de compréhension. Programme dense mais simple : ce n’est que du par cœur. Les rares petits exercices sont très simples. En histologie et embryologie, il faut caonnaître le cours par cœur au mot près et s’entraîner régulièrement. 

PHYSIQUE – BIOPHYSIQUE : Matière dense et sélective qui nécessite une très bonne compréhension du cours. Les questions posées au partiel,sous forme de QCM, sont basées sur la réflexion. La préparation doit donc être intensive et régulière.

BIOSTATISTIQUES : Ce sont des exercices sous forme de QCM donc nécessité d’un entraînement régulier et renforcé. Deux grandes parties : les probabilités (ainsi que leur application aux tests diagnostiques) et les statistiques (notamment l’estimation et les tests d’hypothèses).

ANATOMIE : Matière très volumineuse, le moindre élément du cours est à connaître sur le « bout des doigts » et un entrainement méthodique est nécessaire pour réussir.

INTRODUCTION A LA CONNAISSANCE DU MÉDICAMENT : Demande une parfaite connaissance du cours et un entraînement régulier, entre autres sur les annales.

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES : Épreuve perçue par les étudiants comme une matière très sélective puisqu’elle représente globalement 20% de la réussite au concours au second semestre. L’étudiant doit mémoriser, comprendre, puis retranscrire  en QCM ou en QROC une masse considérable de connaissances. Les domaines abordés sont les suivants : Histoire de la médecine, Economie et Droit de la Santé, Santé publique, Epistémologie, Ethique et Psychologie. Les cours et les fiches dispensés au CPCM ont pour objectif de vous faire maîtriser ce « savoir » et de vous enseigner le « savoir-faire » méthodologique indispensable pour la réussite au concours. Les épreuves de QCM et les QROC exigent des connaissances approfondies et précises, et les cours très consistants requièrent des étudiants beaucoup de travail.

SPÉCIALITÉ (Médecine, Dentaire, Odontologie, Pharmacie et kinésithérapie)  : Matière transversale assez classique et stable dans son contenu (70% par cœur / 30% réflexion) mais intensif quant à la modalité : 1h30 QCM . Volume de cours important mais accessible si bien préparé. Quelques notions de stéréochimie seront reprises.

ORAUX : Un entraînement type simulation est indispensable pour présenter son discours de façon claire en un temps limité. Il faut au préalable bien entendue maîtiser le programme.

DECOUVRIR NOS STAGES